Comment devenir conseiller(ère)
en fleurs de Bach ?

Maintenant que nous avons vu l'origine du métier de conseiller en fleurs de Bach dans le 1er article de cette série de 4, je vous propose d’explorer plus précisément le thème "comment devenir conseiller(ère) en fleurs de Bach".

Sommaire :

— Le (la) conseiller(ère) en fleurs de Bach
— Les autres formations en fleurs de Bach
— Un bon conseil : faire preuve de vigilance
— Le métier de conseiller n’est pas encore reconnu
— Garder son bon sens et faire confiance à son intuition
— Pour conclure

.
Le (la) conseiller(ère) en fleurs de Bach

Un(e) digne représentant(e) de la philosophie du Dr Bach

Il (elle) s’inscrit en ligne directe de l’héritage et de la méthode du Dr Bach et il (elle) se doit d’être fidèle aux valeurs de simplicité, d’humilité et de transmission si chères au médecin. C’est pour cela que la conseillère ou le conseiller en fleurs de Bach (c’est également ouvert aux hommes !) suivent une formation dispensée par le Centre Bach pour s’approprier les valeurs essentielles de cette pratique holistique qui vise à retrouver l’équilibre des émotions. Il existe dans de nombreux pays des écoles de formation à l’utilisation des fleurs de Bach qui sont gérées et qui sont accréditées par le Centre Bach. Ses formateurs ont suivi un cursus d’apprentissage intense et validé par un agrément (on ne s’improvise pas formateur en fleurs de Bach, de même qu’on ne s’improvise pas conseiller(ère) en fleurs de Bach). Ces personnes, en tant que représentantes du Centre Bach, sont habilitées à former des conseillers(ères) en fleurs de Bach. 

La formation : étape indispensable pour devenir conseiller(ère)

Le Centre Bach, au travers de ses formateurs agréés, enseigne la méthode d’utilisation des élixirs floraux aux personnes désireuses de devenir conseillères à travers le monde.

La formation s’organise autour :
— d’un socle commun : tous les conseillers(ères) agréés(es) dans le monde reçoivent la même formation certifiée par le Centre Bach .
— d’un parcours en 3 niveaux d’apprentissage pour devenir professionnel(le).
— d’une évaluation à chaque étape.
— d’études de cas théoriques et pratiques.
— de mises en situation.
— d’un mémoire de fin de formation.

Ce cursus dure plusieurs années. En parallèle, le (la) conseiller(ère) met en pratique quotidiennement ce qu’il apprend. Il utilise les élixirs de fleurs pour lui-même, pour ses proches ou pour toute personne désireuse de profiter de leurs bienfaits. Il perfectionne ainsi sa pratique de la méthode et se constitue une expérience solide pour le traitement des états émotionnels.

— L’agrément du Centre Bach : un gage de sérieux et d’éthique

Si toutes ces étapes de formation sont validées, l’agrément de conseiller(ère) en fleurs de Bach est délivré par le Centre Bach. Celui-ci certifie qu’on a suivi et réussi les différentes évaluations. Contrairement à certaines formations auxquelles j’ai pu participer (en fleurs de Bach ou non), il ne suffit pas de faire simple acte de présence pour avoir une attestation. Obtenir l’agrément de conseiller(ère) en fleurs de Bach demande beaucoup de travail, du temps et un investissement personnel conséquent. Nous sommes évalués sur nos compétences, sur nos connaissances et également sur notre éthique.

« Les conseillers(ères) agréés(es) inscrits(es) sur le Registre International du Centre Bach ont suivi un programme d’enseignement et une évaluation de leurs connaissances qui garantissent leurs compétences pour utiliser les fleurs de Bach dans une pratique professionnelle. Les conseillers(ères) agréés(es) exercent leur activité en accord avec le code de pratique du Centre Bach, qui détermine les normes de pratique pour les conseillers(ères) agréés(es) ainsi qu’un cadre de travail sécurisant aussi bien pour les conseillers(ères) que pour les clients. »
Extrait du site les Harmoniques, centre de formation situé à Lyon.

Pour synthétiser :
— un(e) conseiller(ère) a suivi tout le programme de formation du Centre Bach.
— ses compétences ont été vérifiées pour garantir son professionnalisme, son expertise et son éthique.
— son cursus de formation est validé, après différentes évaluations, par un agrément de conseiller(ère) en fleurs de Bach.
— il (elle) s’engage à respecter les valeurs essentielles transmises par le Dr Bach (travailler dans le respect, la bienveillance et l’écoute de son client).

.
Les autres formations en fleurs de Bach

Les fleurs de Bach sont de plus en plus connues et leur efficacité sur les états émotionnels fait que leur réputation positive se diffuse un peu partout dans le monde. C’est une bonne nouvelle et je me réjouis de voir autant d’adultes, d’enfants (et d’animaux !) profiter de leurs bienfaits. Il y a de plus en plus de personnes qui se passionnent pour les élixirs floraux issus de fleurs naturelles et qui ont à cœur de transmettre leur expérience sur ce sujet. Il existe ainsi d’autres centres de formations que le Centre Bach officiel d’Angleterre. En France notamment, on trouve d’autres structures qui proposent de devenir conseiller(ère) en fleurs de Bach. Vous les trouverez facilement en faisant une recherche sur internet ou sur un blog spécialisé. Ne connaissant pas ces autres centres de formation, je ne peux pas donner mon point de vue. Mon propos ici n’est certainement pas de les critiquer. Certains ont pignon sur rue et ont bonne réputation par rapport à la méthode qu’ils proposent. J’imagine donc qu’ils offrent une formation de qualité dans le respect de la méthode agréée du Dr Bach. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas.

.
Un bon conseil : faire preuve de vigilance

En effet, il m’est arrivé de voir certaines personnes lire un ou deux livres sur les fleurs de Bach, ou suivre une pseudo formation, et en l’espace d’une semaine s’improviser formateur(trice) ou conseiller(ère) en cabinet sans en avoir ni la compétence, ni les connaissances, ni l’éthique et surtout, en ne possédant pas l’agrément officiel.

Ces personnes qui se disent formatrices ou conseillères en fleurs de Bach ne sont pas formées à l’accompagnement, ni à l’entretien en face à face, alors que c’est un métier qui demande engagement, responsabilité, authenticité et “solidité”. De plus, elles ne maîtrisent pas bien la connaissance des fleurs de Bach et ne proposent pas toujours les bons élixirs floraux aux personnes qu’elles accompagnent. En effet, la pratique des fleurs de Bach ne se résume pas à un simple traitement en flacon à prendre pour faire baisser son stress ou mieux gérer ses émotions.

Ceci peut entraîner un manque de résultat – la personne venant consulter ne ressent pas d’amélioration de ses difficultés – engendrant découragement et croyance que les fleurs de Bach “ça ne marche pas”. Son état émotionnel s’en ressent et le stress peut vite grandir en ne voyant pas d’issue positive.

Le métier de conseiller n’est pas encore reconnu

Ces déviances sont possibles parce que, malheureusement, l’agrément de conseiller(ère) en fleurs de Bach donné par le Centre Bach n’est pas encoremais espérons que ça change un jour !un diplôme d’État reconnu. Une formation comme celle du Centre Bach – mondialement connu et reconnu – est un gage de sérieux, de professionnalisme et de déontologie : il serait souhaitable que le titre de conseiller(ère) en fleur de Bach soit mieux protégé à l’avenir.

Il est donc important de prendre soin de vous en étant vigilant(e) à profiter d’un accompagnement mené par quelqu’un de compétent. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à lui demandant de justifier de son niveau de formation en fleurs de Bach.

.
Garder son bon sens et faire confiance à son intuition

Il n’est pas facile de savoir à qui on a à faire et le mieux est encore d’écouter votre petite voix intérieure. On a tous en nous une petite alarme qui nous signale ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas : elle “s’allume” dès que quelque chose ne va pas. On n’arrive pas toujours à comprendre le pourquoi du comment de notre ressenti et de nos émotions mais la petite alarme est bien là. Ces “signaux” sont importants car ils viennent nous donner des informations essentielles : 
— si vous ne vous sentez pas en confiance, pas tranquille durant le rendez-vous avec le(la) conseiller(ère) en fleurs de Bach.
— si vous ne vous sentez pas écouté(e) par la personne qui vous reçoit.
— si vous avez l’impression que le(la) conseiller(ère) n’est pas suffisamment attentif(ve) ou pas suffisamment investi(e).
— si le(la) conseiller(ère) vous promet monts et merveilles et se présente comme celui(ou celle) qui va vous sauver de tous vos maux.
— si vous constatez quoi que ce soit qui vous gêne ou crée un inconfort.

La seule chose à faire : écoutez votre intuition et vos émotions. Cherchez quelqu’un qui vous correspondra au mieux car durant l’entretien, vous devez vous sentir détendu(e) et en confiance. Il y a heureusement plein de conseillers(ères) qualifié(es) passionnés(es) par leur métier, sérieux(ses) et honnêtes. Ils auront plaisir à vous accompagner et à vous aider. Pour être respecté(e) et écouté(e) en toute bienveillance, autant bien choisir à qui vous allez confier votre intimité et vos difficultés.

.
Pour conclure

Après avoir exploré l’origine du métier de conseiller en fleurs de Bach, nous venons d’explorer dans ce 2ème article la thématique : comment devenir conseiller en fleurs de Bach et quels sont les points de vigilance à avoir quand on veut consulter un(e) professionnel(le). Nous consacrerons le prochain article de cette série à comprendre plus précisément ce que propose un conseiller en élixirs floraux et ce que vous pouvez en attendre.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog

Vous trouverez ici des conseils pour réussir à surmonter les périodes difficiles, pour améliorer votre quotidien et pour retrouver le bien-être.

On commence ?

Un article du blog vous interpelle et vous vous êtes reconnu(e) ? Vous avez envie d’en parler ou d’être accompagné(e) en fleurs de Bach ? Prenons le temps d’échanger sur votre situation.
Bienvenue dans mon univers,
faisons connaissance.
Mon essentiel,
ce en quoi je crois.
Consultations à distance
ou au cabinet à Crest.

Ils ont apprécié mon approche et vous en parlent.